image99

Le Vietnam compte actuellement 22 sites et coutumes du patrimoine mondial reconnus par l'UNESCO pour les cinq types: le patrimoine naturel, le patrimoine culturel, le patrimoine mixte, le patrimoine culturel immatériel, le patrimoine documentaire et le parc géologique mondial. 

  


1. Le patrimoine naturel

image100

La Baie d'Ha Long

  La baie d'Ha Long, située dans le golfe du Tonkin, est un complexe de plus de 1 600 îles et îlots, créant un magnifique paysage sur la mer avec des colonnes calcaires proéminentes. La plupart des îles sont inhabitées et non affectées par les humains en raison de leur nature escarpée. En plus de la beauté magique, la baie d'Ha Long possède également un écosystème unique. 

image101

Le parc national de Phong Nha-Ke Bang

  Le parc national de Phong Nha-Ke Bang a une superficie de 126 236 hectares et partage une frontière avec la réserve naturelle de Hin Namno du Laos . Le parc national se compose de plateaux karstiques et de forêt tropicale. Avec une grande diversité géographique, de nombreuses grottes et des rivières souterraines, le parc national possède un écosystème riche et une gamme diversifiée d'espèces. Parmi les grottes de Phong Nha, celle de Son Doong est nommée la plus grande grotte naturelle du monde.

2. Le patrimoine culturel

image102

Le complexe de monuments de Hue

  Citadelle d'un Vietnam unifié en 1802, Hue était non seulement un centre politique mais aussi un centre culturel et religieux sous la dynastie de Nguyen jusqu'en 1945. La riviere des Parfums traversant la ville impériale lui donne un magnifique paysage naturel. 

image103

L’ancienne ville de Hoi An

  L’ancienne ville de Hoi An est un exemple remarquable pour un port commercial de l'Asie du Sud - Est du XVe au XIXe siècle . L'architecture et les routes de Hoi An reflètent les influences des cultures indigènes et étrangères qui ont créé une caractéristique unique pour ce patrimoine.

image104

Le sanctuaire de My Son

Du IVe au XIIIe siècle, le littoral du Viet Nam contemporain fut le berceau d’une culture remarquable, d’inspiration spirituelle indienne hindoue. On en trouve l’expression concrète dans les ruines d’une série de tours-sanctuaires impressionnantes dans ce qui fut, pendant quasiment toute son existence, le site spectaculaire de la capitale religieuse et politique du royaume de Champa.

image105

La citadelle impériale de Thang Long-Hanoi

  La Citadelle impériale de Thang Long a été construite au 11e siècle sous la dynastie Ly, marquant l'indépendance de Dai Viet. Construit sur les vestiges d'une forteresse chinoise datant du 7e siècle, c'était le centre politique de Dai Viet pendant 13 siècles sans interruption. Les bâtiments de la citadelle impériale et les vestiges du site archéologique reflètent une culture unique du sud-est asiatique spécifique à la basse vallée de la rivière Rouge, à la croisée des influences venant de la Chine au nord et de l'ancien royaume de Champa au sud.

image106

La citadelle de la dynastie Ho

  La citadelle de la dynastie Ho a été construite au XIVe siècle sur la base des principes du fengshui, témoignage de la prospérité confucéenne du XIVe siècle au Vietnam ainsi qu'en Asie de l'Est . Basée sur le fengshui, la citadelle de la dynastie Ho est située dans un magnifique paysage entrecoupé de montagnes et de plaines le long des rivières Ma et Buoi . C’est un représentant éminent d'un nouveau style de capitale de l'Asie du Sud-Est.

3. Le patrimoine mixte

image107

Le complexe paysager de Trang An

Situé près de la marge sud du delta du fleuve Rouge, le complexe paysager de Trang An est un paysage spectaculaire de pics karstiques calcaires imprégnés de vallées, dont beaucoup sont partiellement submergées et entourées de falaises abruptes, presque verticales. L'exploration de grottes à différentes altitudes a révélé des traces archéologiques de l'activité humaine sur une période continue de plus de 30 000 ans. Le complexe comprend également des pagodes, des temples, des rizières et de petits villages.  

4. Le patrimoine culturel immatériel

image108

La musique de cour de Hue

Le terme de Nha nhac, qui signifie «musique élégante», désigne la musique de cour vietnamienne qui fleurissait au palais royal de Hué. Elle était interprétée dans les cérémonies rituelles annuelles comme anniversaires ou festivités religieuses et aussi dans des événements exceptionnels comme couronnements, actes funéraires et réceptions officielles. De tous les genres musicaux du Vietnam, seule la Nha nhac a une portée nationale.

image109

L'espace de la culture des Gongs des Hauts plateaux du Centre

 L’espace de la culture des gongs, dans les montagnes du centre vietnamien, englobe plusieurs provinces et dix-sept communautés ethnolinguistiques austro-asiatiques et austronésiennes. Étroitement liés à la vie quotidienne et au cycle des saisons, leurs systèmes de croyances composent un monde mystique où le jeu du gong constitue un langage privilégié entre les hommes, les divinités et le monde surnaturel. Toute famille possède au moins un gong qui témoigne de sa fortune, de son autorité et de son prestige, tout en lui assurant protection. 

image110

Ca tru

 Le Ca trù est une pratique artistique traditionnelle dans le nord du Việt Nam combinant le chant avec un certain nombre d'instruments ethniques. Le Ca trù est populaire depuis le XVe siècle, autrefois un type de musique de cour et aimé par la noblesse et les intellectuels. C’est une combinaison fluide et optimale entre la poésie et la musique.

image111

Les chants folkloriques de Quan Ho

  Les chants folkloriques Quan Ho sont une des manifestations typiques de la région du delta du fleuve Rouge au nord du Vietnam. Ils sont également connus sous le nom de chanson folklorique Kinh Bắc car il a été formé et développé dans l'ancienne zone de culture de Kinh Bac, en particulier dans les zones frontalières des provinces actuelles de Bac Giang et Bac Ninh. 

image112

La fête de saint Giong

La fête de saint Giong est un festival traditionnel organisé chaque année dans de nombreuses localités de Hanoi pour commémorer et louer la victoire du héros légendaire Thanh Giong, l'un des quatre immortels des croyances populaires vietnamiennes.

image113

Le chant Xoan à Phu Tho

Le chant Xoan est également connu sous le nom de Khuc Mon (chant à la porte de la maison communale). Autrefois, les gens de Van Lang organisaient le chant Xoan au printemps pour accueillir la nouvelle année.

image114

Le culte des rois Hung

Le culte des rois Hùng, fondateurs de la nation, est une expression forte de la conscience nationale et du respect éternel du peuple vietnamien envers ses ancêtres. Chaque année, des millions de pèlerins participent à la fête du temple des rois Hùng à Phu Tho. La fête commémorative des rois Hùng est organisée annuellement le 10e jour du 3e mois lunaire, dans la ville de Viêt Tri, province de Phu Tho (Nord).

image115

Vi et Giam de Nghe Tinh

  Les chansons folkloriques Ví et Giặm sont un type d'art populaire qui joue un rôle important dans la vie culturelle des habitants des provinces Nghe An et Ha Tinh du centre du Vietnam.

image116

Don ca tai tu

La musique folklorique du sud vietnamien “don ca tai tu” a été formée et développée à la fin du XIXe siècle, provenant de la musique de festival, la musique royale de Hue et de la folklore.

5. Le patrimoine documentaire mondial

image117

Les "moc ban" de la dynastie des Nguyen

Les « môc ban » de la dynastie des Nguyên sont des tablettes de bois gravées par des caractères chinois « han » ou « nôm » (écriture démotique sino-vietnamienne), livres s’employant largement au Vietnam à l’époque féodale. À l’heure actuelle, le Centre national des archives IV conserve 34.619 tablettes de bois, avec 55.320 facettes gravées, relevant de 152 titres de livres, reflétant l’histoire du Vietnam à partir de l’époque des rois fondateurs Hùng Vuong jusqu’à la dynastie des Nguyên. 

image118

Les stèles doctorales au temple de la Littérature

Les stèles doctorales au Temple de la Littérature comprennent 82 stèles qui enregistrent les examens royaux sous les dynasties Hau Le et Mac (1442-1779). Toutes les stèles sont érigées sur le dos de tortues en pierre (symbole de l’immortalité) pour manifester l’éternité de la quintessence nationale et refléter les valeurs historiques, culturelles du Vietnam à travers 300 ans.  

image119

Les "moc ban" de la pagode Vinh Nghiem

 La pagode millénaire Vinh Nghiêm (Nord) abrite 3.050 gravures sur bois utilisées pour imprimer les sutras de l'école de pensée de bouddhiste de Truc Lâm Zen.  Ces planches de bois ont été sculptées par des artisans des provinces septentrionales de Bac Giang, Bac Ninh et de Hai Duong, à partir de bois de plaqueminier prélevé dans le jardin de la pagode. Ce bois est doux, lisse, imputrescible et facile à travailler. Il comporte rarement de nœuds ou de fissures. Les planches de bois ont été sculptées en chinois ou en nôm (écriture démotique sino-vietnamienne). 

image120

Les « châu ban » de la dynastie des Nguyen

Les “chau ban” sont des documents de la cour royale qui ont été "approuvés" par le roi à l’encre rouge. Les “chau ban” de la dynastie Nguyen étaient des documents administratifs formés pendant la gestion de l'État de la dynastie Nguyen (1802-1945), la dernière dynastie de l'histoire du Vietnam féodal, y compris des documents des autorités de la dynastie Nguyen. 

6. Le parc géologique mondial

image121

Le parc geologique du haut plateau calcaire de Dong Van

Situé à une altitude comprise entre 1000 et 1600 m, ce plateau calcaire est le plus vaste du Vietnam, fruit d'une longue évolution géologique avec la présence de sédiments du Cambrien-Ordovicien (600-400 millions d'années), du Dévonien (390-360 millions d'années), du Carbo-Permien et du Trias (360-310 millions d'années). Il abrite 17 ethnies minoritaires, plus de 20 types de paysages karstiques ainsi qu'un réseau étendu de cavernes. Avec 17 espèces fossiles, ce site est l'une des régions calcaires les plus exceptionnelles du Vietnam.